Dispositifs relationnels et participatifs

Cette entrée vise à éclairer la complexification des pratiques professionnelles qui caractérisent le monde de l’architecture (et de l’urbanisme), avec la nécessité d’une intégration croissante de compétences et de corps de métiers. Relation de l’architecte avec les métiers proches : ingénieur, urbaniste, paysagiste, environnementaliste (qui réponde au même appel d’offre) avec les métiers de la gouvernance du projet (économiste, manageur, politique, élus… ), rapport avec les métiers du bâtiment l’architecte et l’artisan, le menuisier, le serrurier … relation de l’architecte avec d’autres métiers a priori plus lointains, apports des métiers émergents (concepteur lumière, infographiste, perspectiviste, les métiers des ambiances (designer, concepteur lumière) avec les artistes (danseur, compositeur, chorégraphe, photographe, vidéaste … ). Cette entrée ouvre au champ de l’art et à ses modes de transformation, très présents dans l’espace urbain et qui sont fréquemment associées aux démarches participatives. Enfin et c’est un enjeu majeur, relation de l’architecte aux usagers, pour intégrer les compétences usagères (maîtrise d’usage) dans le projet et répondre aux demandes de démocratisation de la fabrique architecturale et urbaine.

Animateurs: Cécile Regnault et Gilles Desèvedavy

Lyon Architecture Urbanisme REcherche